Description du projet

Peinture colorée de femme sur feuille

Pour cette création j’ai exploré une autre technique rendue possible par l’utilisation de la bombe aérosol utilisée pour le graffiti. Concernant la peinture colorée sur toile, je vous ai déjà parlé de mon exploration consistant sur toile à tracer une première ligne avec un pinceau large chargé d’eau, puis de recouvrir cette trace de la projection de la/ ou des bombe(s).

Si vous n’avez pas lu le texte de cette création de mon portfolio je vous invite à le faire. En effet si vous êtes un créatif cela peut vous donner des idées pour vos créations et si vous êtes un curieux, cela peut vous montrer en quelque sorte l’envers du décor, les recettes née des explorations de l’artiste.

Ici c’est une autre technique, tout aussi simple de prime abord, que j’ai utilisée. Tracer des lignes, des motifs à la bombe graffiti, puis laisser sécher quelques secondes, enfin racler (avec le “cul de la bombe aérosol ou avec une raclette). Ce mode opératoire donne de meilleur résultats sur une feuille cartonnée que sur toile (c’est plus lisse, mois rugueux). Répéter l’opération couche après couche et voir les couleurs, les lignes, les motifs se mêler. Puis ajouter les noirs et définir la forme, le visage et le corps de cette femme.

Le résultat final donne le sentiment d’une impression, d’un travail sous presse, presque de sérigraphie. C’est assez étonnant de constater ce rendu. Cette peinture colorée devient alors d’emblée un élément de décoration. Quelque chose de rapide, d’instinctif, de jeté mais en même temps pensé dans son processus de création. Et une oeuvre colorée (les gammes de couleurs en bombes graffiti étant assez larges) qui peut faire penser par certains aspects à une peinture à l’aquarelle. Pour moi, la frustration né du fait que je ne peut pas reproduire ainsi cette peinture colorée sur mur, car le “raclage” de la couleur ne peut ainsi s’effectuer… Mais je peux trouver des idées créatives pour l’adapter!